Femmes en littérature

Ouvrage collectif présenté et dirigé par Marie-Josée Christien

Édition: Spered Gouez

Extrait :

Je suis ce cours de gymnastique depuis un mois à peine. Je n’y connais personne et c’est d’autant plus difficile de m’y faire des amies, car j’ai raté la rentrée. Je n’ai commencé qu’à la fin du mois d’octobre, alors que les petits groupes étaient déjà formés, les amitiés naissantes, les clans assemblés, souvent depuis l’année dernière.

Ce n’est même pas le club de mon quartier. Les filles qui viennent ici ne fréquentent pas mon collège. Mon père m’y a inscrite parce qu’il connait l’entraineur, un ancien collègue de l’usine et surtout, parce que, depuis deux ans, mes résultats en gymnastique sont catastrophiques.

̶ Comment est-ce possible d’avoir d’aussi mauvaises notes en sport ? s’étonnèrent mes parents en découvrant, l’année dernière, mon bulletin du troisième trimestre

J’expliquai, en retenant mes larmes :

̶̶  Après avoir lancé le poids, je suis sortie du cercle par le devant. C’est éliminatoire, j’ai eu un zéro.

Mes parents m’écoutaient en silence et je me justifiais encore, la voix tremblante:

̶  La professeure est sévère, je vous l’ai déjà dit, elle ne laisse rien passer. Quand on oublie d’attacher nos cheveux longs, elle les entortille avec une corde à sauter, sans prendre aucune précaution. Bien au contraire, plus elle les tire et les emmêle, plus elle est contente.

Je n’arrivais plus à contenir mes pleurs et ils n’insistèrent pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s