Monplaisir, Sans souci: vingt tranches de vie pour un roman

Les habitants d’un quartier sont les sujets apparents du roman. Tous dans la même barque, à chercher un peu d’apaisement, de bonheur, quelque chose qui les tiennent debout. Michèle Astrud dépeint des tranches de vie, des personnages à contretemps, comme évaporés de leurs propres existences, tentés par l’oubli, rattrapés par le hasard ou la vérité. Comme pour ses précédents romans, Michèle Astrud ne se résigne pas à composer un récit linéaire. L’architecture de ses romans est toujours très complexe et révèle une écrivaine patiente qui tire soigneusement les fils de ses intrigues, prenant le temps de l’observation, se glissant dans la peau de ses héroïnes. Le roman se découpe en vingt histoires qui se poursuivent l’une l’autre comme des morceaux d’un puzzle en quête d’une grande fresque finale. Il met en scène une déambulation de personnages que le lecteur recroisera peut-être ultérieurement, ou pas. Ces récits dans le roman progressent de fascinante façon, s’autorisant tous les développements et les changements de points de vue, les embardées, les fausses pistes et les impasses. L’écriture de Michèle Astrud est rythmée, aiguisée, incisive. La romancière s’est inventé un ton, saisissant de justesse, dépourvu de pitié pour une société de mensonges et de faux semblants, qui par petites touches donne à sa narration un réalisme inquiétant et envoûtant. On s’interroge sans fin sur ce qui est le nœud central du roman. On hésite et on ne parvient jamais à répondre avec certitude. Une hypothèse se détache cependant, comme un motif insistant.

Marie-Josée Christien, Revue Spered Gouez / L’ esprit sauvage n°15, octobre 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s