Vue sur la mer, rouge

Une jeune femme abandonne froidement dans une chambre d’hôtel le cadavre sanglant d’une homme et saute dans un train de nuit, direction une petite ville côtière. Engagée comme serveuse, elle refuse chaque main tendue. Tout juste sait-on qu’elle a fui sa famille à 16 ans, rongée par un profond mal de vivre. Par bribes, elle va dévoiler son existence de routarde engagée dans une fuite en avant que rien ne semble pouvoir arrêter. Nourri de flash-back qui éclairent le présent de cette jeune femme coupée de sa famille par un mur d’incompréhensions, ce troublant récit est bien servi par le style impeccable de Michèle Astrud.

Octobre 2011

La sélection des livres, L’ Anjou Agricole

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s