Un court vingtième siècle

« – Un professeur me disait, quand j’ai commencé à enseigner, ce n’est pas les étudiants comme vous qui sont importants, vous vous débrouillerez…Ce sont les gens ordinaires, les gens normaux, les gens médiocres, les gens que personne ne connaît… et bien c’est ça la gauche, le destin du monde , il s’agit de créer un monde pour les gens ordinaires, pour tout le monde. Nous, les  gens qui réussissent, les gens qui sont riches, les gens qui sont brillants, qui ont toutes ces sortes de choses… Il faut créer un monde qui laisse un peu d’espace pour nous aussi, qui nous tolère, qui nous donne l’opportunité, la chance de faire ce que l’on veut, écrire des bouquins, de réussir, mais ce n’est pas de nous dont doit s’occuper la politique, c’est un peu ça la gauche pour moi.

-C’est un humanisme, vous êtes en train de me décrire un humanisme.

– Appelez ça humanisme, je ne me bagarre pas avec vous sur le vocabulaire! »

Eric Hobsbawm

Extrait d’un entretien avec Daniel Mermet, diffusé sur France Inter le 4 octobre 2012 ( Émission  Là-bas si j’y suis)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s