Source de mémoire

Dehors, il commence à pleuvoir et j’imagine avec regret et nostalgie l’odeur douce, presque sucrée de cette pluie d’automne. Son parfum, léger et suave, pourrait s’appeler : Source de mémoire. J’aimerais pouvoir sortir de la chambre, m’envelopper dans un long pull de laine épaisse et marcher longuement sous l’averse dont les gouttes s’écrasant sur mes pommettes, seraient seules capables de me réchauffer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s