Le Pacifique (1)

DSC_0320Sous le bleu d’azur de l’auvent, l’inscription en lettres noires : « Le Pacifique » est à peine lisible, délavée, effacée par la pluie, le soleil.
C’était un établissement étoilé, luxueux. Chaque samedi après-midi je comptais les voitures rutilantes des notables alignées sur le parking. Je rejoignais en bus la piscine municipale. Les yeux écarquillés, j’observais à travers les voilages nacrés du grand salon les « parties fines », c’est ainsi que mon père les qualifiait avec un pincement des lèvres, un froncement involontaire des sourcils. Fines ? Que voulait-il dire  ?
Derrière la mousseline dorée des rideaux, les silhouettes se frôlaient, mouvements fluides et sensuels ; les mains brandissaient des coupes de champagne ; les hanches ondoyaient sous les robes de soie moulantes et mon regard dérivait vers les fenêtres des chambres, à l’étage, toutes allumées, même au milieu de l’après-midi. La rumeur y nichait le tournage de films de charme, de petites séries discrètes au parfum sulfureux, de vidéos coquines vendues sous les manteaux.

DSC_0332

DSC_0341

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s