Du souffre sur les doigts

« Plus tard, il serait allumettier. Ce travail délicieusement dangereux lui vaudrait le respect des copains, et, comme il aurait du souffre sur les doigts, personne n’oserait plus lui serrer la main. »

Victoria/ Knut Hamsun

Illustration: Laurel et Hardy au Far West (1937)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s