Histoire extraordinaires (3)

Mais oui, c’est une télécommande dessinée au-dessus du cadre de bois blanc.
Dans l’appartement, la télévision était toujours allumée. Il était seul, toujours seul, il ne voyait personne. Il s’est énervé, il a jeté sur l’écran un fer à repasser car il ne pouvait plus supporter ce son, ces images incessantes. Maintenant, il n’y a plus que le cadre. Il s’est allongé sur le sol. Il regarde le ciel, il rêve d’une grande ville, de gratte-ciel, d’une statue de Bartoldi qui plonge dans l’océan.
Acrylique sur cartons/ 80*60 cmDSC_0031

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s