Les têtards

DSC_0019

Le lavoir doit être rempli de têtards éclos pendant la nuit. Je suis sûre qu’ils y pensent en me regardant (ils sont incapables de fixer leur attention plus de cinq minutes) et que tous crèvent d’envie de me fausser compagnie pour aller en pêcher quelques-uns.
Le premier qui ose me demander : « Tu peux nous donner l’épuisette ? », je le soulève par les épaules et je le gifle jusqu’à ce qu’à ce que les larmes giclent de ses yeux. Je ne veux plus entendre parler de ces jeux puérils : attraper des têtards, grappiller des cerises et des framboises dans les potagers des vieux paysans grincheux ou écrire des insultes et des cochonneries à la craie sur les murs de leurs garages. Je ne tolérerais plus ces enfantillages. Je n’arrête pas de leur répéter que nous n’avons plus six ans, que ce n’est pas de notre âge, que nous avons mieux à faire, oui, beaucoup mieux.
Mais quoi ?

Extrait « Souris grises » Édition Entrepont

DSC_0040 DSC_0025 DSC_0026 DSC_0033 DSC_0034 DSC_0039

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s