Longtemps, j’ai été…

600x490xillusion16.jpg.pagespeed.ic.IAb11TlNAocu2CbsUNZy

 

Longtemps, j’ai été somnambule. Comme beaucoup d’enfants, presque la moité selon une revue scientifique. La vie en rêve, la vie rêvée, les ombres et les fantômes ; petite fille, j’errais dans les couloirs obscurs de la maison, j’entrais dans la chambre de mes parents. Profondément endormie, j’ouvrais les portes de leur placard, j’enfilais les jupes et les corsages de ma mère, ses escarpins à talons hauts, et ainsi attifée, je me glissais sous leur lit. Au petit matin, mes mouvements involontaires et mes ronflements les alertaient, et ils me découvraient là, chiffonnée,
Plus tard, je m’aventurais au grenier, me faufilais dans l’entrebâillement d’une lucarne et grimpais sur le toit. Habile et souple comme un chat, je me réfugiais sur une petite terrasse au pied de la cheminée. Je m’allongeais là, sur la mousse humide et les feuilles mortes, comme sur la laine épaisse d’un tapis volant. Je m’élevais lentement dans le ciel nocturne, je filais droit à travers les nuages et je voguais, la nuit entière, au-dessus des lotissements et des banlieues désertes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s