Pas de racourcis

0 Tout apprentissage est autodidacte, même à l’école ou le séminaire.

L’écrit
1 Non pas une anticipation par écrit du film; plutôt cerner des champs, associer; déclarations d’intentions quant à la direction de la poussée; quitter le langage universel pour découvrir ce que le film a de particulier.
2 Réduire les prétentions littéraires en faveur de formulations (plus) précises dans le domaine de la technique et de la perception cinématographique.

La réalité
3 Le film documentaire ne peut pas fixer LA réalité; il doit en créer une nouvelle.
4 Le film documentaire doit se tirer du cinéma documentaire qui se définit dans le document.
5 Réinventer le cinéma avec chaque film.
6 Le film de fiction est mort, le film documentaire est mort, vive le film!

….

Tournage
16 Tourner démesurément, tellement démesurément que la douleur des pertes ne soit plus perceptible au montage.
17 Jeter tout qui dépasse 2 kilos: caméras, trépieds, lumières.
18 Le blanc de la pomme de l’œil dans la lueur de la pleine lune se suffit.
19 La forêt sent qu’on la filme.
20 Observer de près les souliers et les mains des gens.
21 Procéder par associations, c’est professionnel. (voir 37)
22 Toujours se donner à fond la caisse. (voir 36)
23 Il n’y a pas de séparation entre devant et derrière la caméra.
24 Pas de caméra cachée; au lieu de discrétion, coller à la peau avec la caméra
25 Éviter interviews et commentaires.
26 N’aie pas peur de t’endormir quand la caméra tourne.
27 Tourner avec enthousiasme, en dilettante, avec des ailes, sans trop de bagages; mais monter en professionnel, cool, sans pitié.
28 Essaie de tout faire toi-même.
29 Méfie-toi de celui qui dit: pas possible!
30 Ne te fie pas à quelqu’un simplement parce qu’il est du métier.
31 Ne commence à travailler avec des professionnels que lorsque tu crois tout pouvoir faire toi-même.

Montage
32 Le filme se monte lui-même.
33 Utilise des amplificateurs de coupe: que tes coupes soient visibles.
34 Il n’y a qu’une seule coupe juste chaque fois.
35 Travaille constamment avec l’ensemble du matériel.
36 Encore se donner à fond la caisse. (voir 22)
37 Procéder par associations, c’est professionnel. (voir 21)
38 Profite de tes erreurs, ne les caches pas.
39 A priori, il n’y a pas d’erreurs. Les erreurs sont les meilleures stimulants.
40 Ne pas toujours répéter les mêmes erreurs, mais en faire toujours des nouvelles.
00 Il n’y a pas de raccourcis.

Thomas Imbach

Illustration: Day is done, documentaire, 2011

Day_Is_Done_2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s