Spered Gouez

« Michèle Astrud, coutumière des personnages sombres et tourmentés à la dérive, menés par des existences chaotiques et des amitiés vénéneuses, livre, cette fois encore, un roman brulant où sourdent les braises d’un drame apaisé. Un jeune homme qui a tué son meilleur ami, revient, au bord de l’effondrement après des années de fuite, dans la ville de son enfance, au moment où commencent les préparatifs de la destruction des deux tours qui abritent son terrible secret.  Sur un rythme vif et incisif, le récit mêle les souvenirs confus du drame fatal et la tension à vif de l’attente de l’effondrement des tours, jusqu’à l’apaisement final. »

Chronique de Marie-Josée Christien  dans la revue Spered Gouez d’octobre 2015 pour Le jour de l’effondrement.

SG n°21

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s