Les chroniques de la plume à papote

Résumé :
Dans un monde en déliquescence, la sécheresse et la canicule font des ravages, l’égoïsme et l’anarchie règnent,  et chacun lutte férocement pour sa survie. Antoine, un ancien professeur, rend quotidiennement visite à sa fille Chloé qui, suite à un événement traumatique dont il se sent coupable, souffre de graves troubles de la mémoire et réside depuis des années dans une maison pour enfants malades. Antoine se bat contre l’oubli et la destruction, en photographiant son environnement en train de disparaître, et en reconstituant sa relation douloureuse avec Chloé. C’est alors que réapparaît Sonia, son amour de jeunesse, devenue documentariste de renom, mais elle meurt avant qu’il ne puissent tourner la suite du film qu’ils avaient jadis commencé ensemble. Antoine décide de partir sur les routes avec Chloé, dans l’espoir que ce voyage lui permette de sauvegardée les archives de Sonia, et de les sauver eux mêmes.
Dans cette atmosphère des derniers jours où l’obscurité gagné,  dans une errance où l’oubli croit, Antoine réussira-t-il à assumer son rôle de père?  Chloé arrivera-t-elleà grandir ? Parviendront ils, ensemble, à retrouver la lumière ?
 » L’urgence est là. Soudaine, inexplicable. Chaque matin reprendre le combat. La photo comme une arme. Contre l’oubli et la disparition. « 
Mon avis :
        Nous entrerons dans la lumière c’est le chaos; l’auteur nous introduit dans un monde qui s’effrite dans la violence. Dés les premières pages on est perdu dans cette société désordonnée, perdu dans toutes les accumulations du récit qui créent une atmosphère cataclysmique. Ce climat se poursuit tout le récit, et on assiste même un peu plus à l’enfoncement progressif de la société à chaque nouvelle page.
        Mais Nous entrerons dans la lumière c’est aussi la tendresse qui lie un père et sa fille qui s’oppose à ce chaos. Au fil du récit, les souvenirs de Chloé augmentent alors que le monde présent disparaît. L’instabilité psychologique de ce personnage s’oppose à sa douceur. Le récit met en scène les retrouvailles entre les deux personnages qui doivent réapprendre à se connaître après tant d’années à vivre dans des réalités différentes.
        Dans ce monde en décomposition, présent et passé se heurtent et se mélangent, comme si le narrateur lui même n’arrivais plus à les distinguer.
        Nous entrerons dans la lumière est un roman perturbant, qui captive totalement par sa lecture mais qui m’a vraiment plu pour les mêmes raisons. Le livre m’a désorientée, et j’ai vraiment apprécié ma lecture.
Ma note :♥♥♥♥♥
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s