Mo comme mordue

à lire sur http://mo-comme-mordue.over-blog.com/2016/03/nous-entrerons-dans-la-lumiere-de-michele-astrud.html

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier David et les Editions Aux Forges de Vulcain pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire.

Ici, on découvre Antoine un père de famille et anciennement professeur, résidant en une France avec un décor post-apocalyptique, où la vie telle que nous la connaissons n’existe plus. Il survit comme il le peut au milieu de cette sécheresse et de ce pays qui devient de plus en plus sauvage en se vidant de sa population. Antoine va après avoir été contacté par la secrétaire de Sonia, son amour de jeunesse, rassembler tout son travail afin de le préserver. Dans cette folle aventure, il entraine sa fille Chloé avec lui. Tout au long de ce périple, il met un point d’honneur à photographié et a filmer son quotidien et la beauté de ce qu’il reste avant que tout ne soit détruit, afin d’en garder et marquer les esprits de leur histoire.

Ce roman m’a été proposé comme étant du« Cli-fi ». Je dois avouer que j’ignorai l’existence de ce genre avant. Celui-ci permet exploiter des changements climatiques et de sensibiliser les lecteurs sur des questions environnementales. Ce qui est entièrement question dans l’intrique de ce roman. L’auteure et le lecteur s’interrogent sur les conséquences que peuvent avoir ces catastrophes sur notre société, sur un pays tout entier.

Avec l’aide de ses chapitres ni trop long, ni trop court, l’histoire possède une bonne dynamique. Une fois dedans, il est difficile d’en sortir surtout que le réalisme effrayant qui y est décrit vous coupe toute notion de temps.

J’ai également aimé cette fin qui est significatif du titre de ce roman. Elle est remplie de nuances sombres qui tendent vers des couleurs lumineuses, vers l’espoir et l’optimiste d’un monde meilleur.

Du côté des protagonistes, Antoine est un homme dont la solitude pèse beaucoup sur lui. D’abord, sa femme part à l’étranger. Puis sa fille Chloé dans une institution suite à la tragédie qu’elle a vécue. La routine est son seule réconfort. Mais un jour, cet équilibre bancal ne tient plus et il prend la décision de ce nouveau départ. Plus rien ne compte que son rôle de père et son désir de rétablir sa relation avec sa fille. C’était grâce à ce changement et à toute cette évolution que j’ai beaucoup aimé Antoine. Son humanité transpire un peu plus à chaque page tourné.

Chloé, je l’ai adoré dès le début. Elle a en elle cette fragilité due à sa situation et en même temps, une force et une intelligence incroyable ! Lorsque j’ai appris la raison de son état, j’ai eu beaucoup de peine. Cette révélation explique aussi tellement de choses sur son comportement qui sans cela peut paraitre étrange.

La plume de Michèle Astrud est fluide et addictive. De plus, son choix de narration du point de vue d’Antoine rend le récit encore plus fort, plus percutant. Je l’ai beaucoup apprécié pour cette raison.

En conclusion :

Pour mon premier Cli-fi et mon premier roman de l’auteure, je dois avouer que c’est doublement une réussite ! Je me suis prise une belle claque ! Le sujet est très bien exploité avec un réalisme effrayant. Les personnages sont attachants et plein d’humanité malgré ce qu’ils vivent. Michèle Astrud a su m’interpeller, à travers cette lecture. Impossible que cette histoire vous laisse de marbre.

Note : 18/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s