Haies et clôtures (1)

33160_512x288_generated__ZoVyyLEhHU_IY-69Fcuk-Q_mDans les banlieues résidentielles, les haies de béton vert ont remplacées les traditionnels murs de clôtures de briques ou de moellons. Les essences employées ne sont pas très variées : troènes, éléagnus, houx, buis, ifs, figurent parmi les plus nobles, se développent lentement et gardent des dimensions faciles à maîtriser, une taille annuelle suffisant habituellement. Par contre, le laurier palme, très largement répandu, est un arbre qui, livré à lui-même, peut atteindre une hauteur de dix à vingt mètres. La rapidité de sa croissance séduit les jardiniers amateurs qui se trouvent vite débordés par son déploiement généreux. Deux à trois tailles sont  absolument nécessaires dans l’année.
Après avoir comparer le feuillage de notre haie avec les planches du livre de botanique, je confirme:
– Pas de chance, c’est bien du laurier palme.
– Trois tailles par an ? Nous allons nous amuser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s